Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Journal Présenté Par :

  • la carne
  • Blog complètement partial garanti sans OGM ni carte de presse. On a son honneur, tout de même.
  • Blog complètement partial garanti sans OGM ni carte de presse. On a son honneur, tout de même.

Météo


Si t'as froid l'hiver, brûle un ministère.

Si l'hiver est dur, brûle une préfecture.
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 18:06
SALON DU LIVRE



Aucun ministre ne s'est déplacé au Salon du Livre. Je ne parle même pas de Sarkozy, on connaît déjà son rapport à la littérature. Et puis une saillie du style "Casse-toi, pauvre con", au Salon du Livre, c'est déplacé (1).

Donc, personne (2).

Pourtant, l'édition est un secteur qui génère du profit ; certains de ses acteurs sont aussi des proches du pouvoir (Hachette, pour ne citer que cette maison d'édition).
L'absence de haut représentant de l'Etat prend donc un sens particulier. Mais lequel ? Explorons quelques hypothèses :
- Christine Albanel avait ses règles, cette semaine-là. Et elles étaient douloureuses. Elle a même pas pu aller à la piscine, alors...
- Il n'y avait pas de service d'ordre adapté. Trop peu de vigiles et de gardes du corps se sont portés volontaires. A leur décharge, c'est vrai que le Salon du Livre, c'est chiant : faut savoir lire et y'a peu d'images.
- Bouygues a menacé de bouder si le gouvernement fait trop de cas de la littérature. Un lecteur de plus, c'est un peu un spectateur de TF1 en moins.
- Aucun ministre ne voulait montrer qu'il n'avait lu aucun des livres exposés.
- Ils voulaient envoyer Roselyne Bachelot. Et puis en fait, non.
- Il n'y avait ni Marc Lévy, ni Christine Angot.
- Il y avait Marc Lévy et Christine Angot.

(1) Non qu'elle soit à sa place au Salon de l'Agriculture, mais nos amis bouseux sont plus attachés au "parler vrai", et ces cons de toute façon votent majoritairement à droite, au contraire des vrais intellectuels qui lisent des livres. Bien fait pour leur gueule.
(2) A part peut-être un sous-secrétaire d'Etat aux cabinets de chais-pas-trop-quoi.



HADOPI


Le gouvernement est en revanche beaucoup plus présent sur la question du bien-être des maisons de disque. Les mesures de rétorsion du piratage sont vraiment très bien foutues, jugez plutôt :
- deux avertissements en cas de téléchargement illégal. Au cas où les téléchargeurs ne sauraient pas ce qu'ils sont en train de faire. Qui va donner les avertissements ? A priori, seuls les opérateurs le peuvent. Quel zèle mettront-ils à brûler ces deux jokers avant de couper l'abonnement qui est leur gagne-pain ?
- coupure de l'abonnement : outre le fait que continuer à faire payer un service non dispensé est illégal (pourquoi pas une amende ? Parce que la police n'a pas les moyens de s'en occuper... voici donc les opérateurs promus auxiliaires de police ! En attendant qu'ils soient auxiliaires des RG ?), quel opérateur va prendre le risque de scier la branche sur laquelle il est assis ?

Question con :
- Sur tous les disques que vous avez téléchargés, combien en auriez-vous acheté si vous n'aviez pas internet ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by la carne - dans Moins brèves
commenter cet article

commentaires