Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Journal Présenté Par :

  • la carne
  • Blog complètement partial garanti sans OGM ni carte de presse. On a son honneur, tout de même.
  • Blog complètement partial garanti sans OGM ni carte de presse. On a son honneur, tout de même.

Météo


Si t'as froid l'hiver, brûle un ministère.

Si l'hiver est dur, brûle une préfecture.
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 21:35

LA PELLE DU 18 JUIN
 

DOMINIQUE
 

- Ô, toi, homme illustre au vigoureux appendice,
Entends l'appel du plus fervent parmi tes fils.
Toi que les courants clairs portèrent en Albion
Pour y faire entendre la voix de la Nation
Et pour la porter de ton timbre de tonnerre
Par-delà l'océan, et par-delà les terres,
Entends, ô, toi, valeureux parmi les grands,
Les amères lamentations de tes enfants.
Les meilleurs d'entre nous des juges sont la proie
Le RPR n'est plus et Sarkozy est roi.
Il foule des talonnettes ton héritage
Et cause à la France de très sérieux dommages !
Il faut à la Patrie un sauveur méritant :
Le regard clair, le poil lisse et l'esprit brillant
Un homme imaginatif, un homme de lettres
Un homme bien né, bref, tout comme moi : poète.
Je suis du conservatisme l'orthodoxie
Aide-moi, Général, à briguer le pays.

 

MONGENERAL
 

- Arrête ton char, Patton. Tes alexandrins miteux me font monter l'Amora au blair, et j'aime mieux te dire que quand ça rentre, ça fait pas semblant. Déjà, tu me parles de "courants clairs", c'est le genre de truc qui risque aussi de te faire expatrier façon Juppé chez les caribous. Et je te jure, croix de bois, croix de Lorraine, qu'entre toi et la chienlit, je préfère encore Cohn-Bendit. Les bottes de Général sont trop grandes pour toi, et quand on porte un nom comme Galouzeau de Villepin, on ne peut finir que Lieutenant de Cavalerie, les pieds dans le crottin.

 

DOMINIQUE


- Mais, ô grand homme, ne les entends-tu pas
Les gémissements des gaullistes au trépas ?
Ils désespèrent, et la flamme meurt et s'éteint
Faute d'un chef ambitieux au regard d'airain.
Ne vois-tu pas l'urgence à chasser le félon
Qui oublia la Reine aux commémorations ?


 

MONGENERAL
 

- Quoi ? Ce pompeux connard a oublié Babeth ? C'est qu'elle était bonnasse, à l'époque, la reinette.
Bouge pas, mon Galouzeau, le temps d'enfiler mes bottes et mon galure, et je viens incontinent lui échauffer les bourses. A moi, Cohn-Bendit, à moi ! Sus à l'Hongrois ! Yvonne, mon fusil ! Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas !

Partager cet article

Repost 0

commentaires