Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Journal Présenté Par :

  • la carne
  • Blog complètement partial garanti sans OGM ni carte de presse. On a son honneur, tout de même.
  • Blog complètement partial garanti sans OGM ni carte de presse. On a son honneur, tout de même.

Météo


Si t'as froid l'hiver, brûle un ministère.

Si l'hiver est dur, brûle une préfecture.
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 10:23

Il y a une réelle incompréhension sur le marché du travail actuellement. Les travailleurs et les patrons ne se comprennent plus et pensent avoir des objectifs totalement contradictoires. C'est pourquoi je propose aujourd'hui un modèle de lettre de motivation ultralibérale destinée à mes camarades chômeurs s'ils projettent de postuler à un poste dans une grande entreprise, en espérant réconcilier les deux mondes et lever les malentendus. Il en va de la sauvegarde de la fameuse "valeur  travail".

 

 

*

*    *

 

Madame, Monsieur (1)

 

Je porte à votre connaissance mon ardent désir de postuler à un emploi dans votre merveilleuse entreprise. Je souhaite en effet travailler à temps partiel en échange d'un petit salaire. Je vous adjure de croire que mon travail vous en donnera pour votre argent.

En accord avec vos profondes convictions, je saurai me montrer absolument flexible. Il n'est en effet pas exclu que dans quelques mois, je me passe de vos services pour aller toucher les aides publiques. Vous le voyez, nos principales préoccupations se rejoignent dans une émouvante harmonie.

J'ai tout comme vous le souci de réduire au maximum le coût du travail. Quand le travail me coûte, je le réduis.

Tout comme vous, je râlerai au moment de payer mes impôts ; je trouve en effet préférable de reverser les bénéfices de mon travail en dividendes au bistrot, en payant des tournées à mes amis désoeuvrés - tout en pestant contre l'inanité des politiques publiques et l'incompétence des fonctionnaires.

Très con moi-même, j'ai toutes les qualifications requises pour occuper le poste que vous proposez. J'approuve en très grande partie l'idée que l'école ne prépare pas suffisamment au monde de l'entreprise, et farcit la tête de la jeunesse d'une culture générale improductive et non rentable. Pour ma part, ayant déjà toutes les réponses qui m'intéressent, croyez bien que j'obéirai sans poser de question à tous les ordres qui me plaisent. Pour les autres, je vous invite à relire le point concernant la flexibilité. 

Je suis convaincu que ces concordances de vues vous prouveront que nous allons bâtir une saine collaboration, tant il est vrai que celle-ci passe avant tout par l'adhésion du salarié aux valeurs de l'entreprise, comme on l'apprend dans les bonnes écoles de management.

Je me rendrai disponible pour échanger autour de ces motivations de vive voix au moment qui vous conviendra ; c'est sans doute la seule chose qui nous différencie, mais j'espère que ce petit bémol n'entachera pas nos relations.

 

Veuillez recevoir, Madame, Monsieur (1), l'assurance que mon profond respect est une marque de politesse convenue parfaitement hypocrite.

 

 

 

 

(1) Le "madame" est là à titre de pure courtoisie : c'est une convention poétique qui ne correspond à aucune réalité tangible, naturellement.

Partager cet article

Repost 0
Published by la carne - dans Dossiers à charge
commenter cet article

commentaires